Le magazine

Voir le dernier numéro




Rechercher un article

Dans le titreDans le texteTout

L’environnement et l'emploi

27/01/2022

Agrandir la taille du texte Réduire la taille du texte lecture tranquille

L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine.

Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement tend actuellement à prendre une dimension de plus en plus mondiale. Ce secteur attache une grande importance à la personnalité, à l’ambition, à la créativité, à l’enthousiasme et à la capacité à entreprendre.

En bref

·      370 000 professionnels dans le secteur

·      450 formations, du CAP au doctorat, orientées principalement sur la gestion et la protection de la nature.

·      4 à 5 fois plus d’étudiants formés que de places proposés, en particulier dans le domaine de la protection de la nature.

·      452 600 personnes dans les écos-activités

Site à consulter : http://www.actu-environnement.com

Perspectives de recrutement

Le volume d’emploi global du secteur ne cesse d’augmenter depuis 10 ans, une croissance qui va se poursuivre cette année. La gestion des déchets et des eaux usées fournit la moitié des emplois.

Les éco-activités (production de biens ou services visant la protection de l’environnement ou la gestion des ressources naturelles) sont elles-aussi en vogue puisqu’elles emploient 452 600 personnes, pour les deux tiers dans le secteur privé.

Les tendances

Il existe de plus en plus un décalage entre les formations des candidats qui étirent leurs études et les besoins de recrutement. En 2022, trois quarts des offres concerneront les métiers du niveau CAP, BTS, bac et bac pro. Les BTSA (brevets de technicien supérieur agricoles) et les BTS sont également recherchés.

Le secteur de l’énergie est le plus favorable à l’emploi dans le secteur grâce à l’essor des énergies renouvelables et la prise en compte des questions énergétiques dans la réglementation.

Concernant la formation, les licences professionnelles permettent un meilleur accès à l’emploi, plus même qu’un master ou un doctorat. Il en est de même pour l’apprentissage qui apparaît comme un atout pour l’insertion.

Artificier déclencheur d’avalanche

Dans les stations de sports d’hiver, l’artificier déclenche les avalanches de façon préventive, le matin avant que les pistes de ski ne soient ouvertes à la clientèle. Cette mission fait partie d’une façon plus générale de la sécurisation des pistes de ski, dont les services de sécurité des pistes ont la charge.
Dans certaines subdivisions des DDE (directions départementales de l’équipement), des agents peuvent être, eux aussi, amenés à déclencher les avalanches pour mettre en sécurité des tronçons de route d’altitude. Enfin, des agents de l’ONF (office national des forêts), service RTM (restauration des terrains en montagne) peuvent aussi devoir déclencher préventivement des avalanches.
Dans tous les cas :
- Le déclenchement se fait grâce à des explosifs, dont l’utilisation nécessite une formation obligatoire particulière.
- L’artificier agit dans un cadre réglementaire strictement défini par le PIDA (plan d’intervention pour le déclenchement des avalanches).

Bonne connaissance de la montagne et de la nivo météorologie.

Salaire : 1 700 euros net

Conseiller en gestion des déchets

Il est à la fois un animateur et un spécialiste des déchets industriels banals. Son but est d’améliorer la réduction, la collecte et le traitement des déchets en entreprise principalement les PME-PMI. Le conseiller en gestion des déchets assume les fonctions :
- De mobilisation des PME-PMI sur les enjeux d’une amélioration des leurs gestions des déchets.
- D'information ponctuelle des entreprises sur la réglementation ou les possibilités locales d’élimination des déchets industriels banals.
- De diagnostic et de conseil aux PMI en amont de l’intervention d’éventuels de consultants spécialisés.
- D’animation de groupes d’entreprises rassemblées territorialement pour une gestion collective de leurs déchets.

Des bonnes capacités relationnelles ainsi qu'une bonne connaissance des entreprises, de la réglementation environnementale, des marchés liés aux déchets et des filières de recyclage est nécessaire.

Salaire :

-Jeune diplômé : entre 28 et 30 k€

- Jeune cadre : entre 30 et 40 k€

-Cadre confirmé : entre 40 et 50 k€

Les derniers articles

  • APPRENTISCENE 2022 : 20 ANS QU’ON VOUS AIME !
  • La création d’une PREPA pilote gratuite pour « changer sa vie « dès le 9 mai 2022
  • L'alternance, allons y ....
  • Le statut d’expatrié fait-il encore rêver ?
  • Zoom sur la filière vélo
  •  

     









    pigier2017.jpggroupama.jpgisefac_ok-1.jpgorange.jpg


    © 2022 Recrut.com