Les sites du réseau



Le magazine

Voir le dernier numéro S'abonner à Recrut.com

Les points de diffusion


Le Guide de l'alternance

Voir le guide Commandez le Guide !




Les prochains salons

  • Concours Talents des Cités
    du 01/07/2017 au 31/07/2017Voir
  • 24 Heures pour l’Emploi et la Formation (...
    le 07/09/2017Voir
  • Forum Emploi Initialis – Recrutement Nati...
    le 12/09/2017Voir
  • Job Salon Carrières Commerciales - Relatio...
    le 14/09/2017Voir
  • Job Rencontres Carrières Commerciales - Re...
    le 14/09/2017Voir
  • LHR Emploi, salon emploi hôtellerie-restau...
    le 21/09/2017Voir

39 264 offres

Consultez les formations

Les métiers

Voir tous les articles

Toutes les dernières infos emploi

Rechercher un article

Dans le titreDans le texteTout

Forum Pro jeunesse : Interview de Sophie ELIZEON, Déléguée Interministérielle

04/12/2013

Agrandir la taille du texte Réduire la taille du texte lecture tranquille

Le Forum Pro Jeunesse aura lieu le 7 décembre au CIDJ à Paris. Il est organisé par Akelio Accompagnement et soutenu par la Délégation interministérielle pour l'égalité des chances des Français d'Outre Mer. Il s'adresse aux jeunes en recherche d'emploi ou en quête d'une orientation en Ile-de-France, en Outre Mer et à l'International. A cette occasion, Sophie ELIZEON, Déléguée Interministérielle à l’égalité des chances des français d’Outre Mer, a accepté de répondre à nos questions.

Pouvez-vous présenter la Délégation interministérielle pour l'égalité des chances des Français des Outremers, ainsi que votre rôle au sein de cette organisation ?

Sophie ELIZEON : Les missions de la délégation ont été définies selon trois axes et un slogan : les ultramarins ont de l’audace ! Pour le démontrer nous allons : prévenir, corriger, diffuser. Prévenir en proposant un nouveau regard sur les ultramarins de l’Hexagone. Nous souhaitons mettre en avant nos compétences entrepreneuriales, notre expertise et notre professionnalisme.

Corriger en conduisant des actions positives en direction des ultramarins de l’Hexagone, afin de restaurer dans les faits l’égalité acquise dans les textes. Diffuser auprès des Ministères pour que les ultramarins redeviennent un public cible des dispositifs de droit commun.

Nous allons également mesurer l’efficacité de notre action en développant des outils d’évaluation, et un tableau de bord de suivi. Il est curieux qu’il n’existe  pas d’état des lieux objectif  et fouillé de la situation des ultramarins de l’Hexagone. Comment orienter notre action si nous ne connaissons ni les atouts ni les points de progrès ? Comment évaluer l’impact de notre travail sans savoir d’où nous partons ? Aussi avons nous sollicité différents professionnels de la statistique et de mesure de l’opinion pour connaître la population ultramarine de l’Hexagone et fixer notre stratégie, nos objectifs et nos moyens.

Pourquoi avoir soutenu dès le départ ce forum organisé par Akelio Accompagnement ?

Sophie ELIZEON : D’abord, parce que je vous l’ai dit la jeunesse est une priorité pour nous. Ensuite, j’ai pu constater à travers les différentes étapes du tour de France de l’audace que j’ai débuté en mars dernier, que les ultramarins de l’Hexagone éprouvaient des difficultés à accéder à l’information et à mobiliser les dispositifs de droit commun pour, par exemple, avancer dans leurs parcours de formation. Dès lors il m’a paru essentiel de pouvoir proposer un lieu et un moment unique d’information pour les jeunes et leurs parents. L’organisation de la manifestation dans les locaux du centre d’information et documentation jeunesse (CIDJ) illustre parfaitement ce que j’entends par diffuser pour replacer les ultramarins au cœur des politiques publiques.

A qui s'adresse ce "forum pro jeunesse" ?

Sophie ELIZEON : Le FORUM PRO JEUNESSE est une initiative de l’Association AKELIO Accompagnement présidée par Loïc ISCAYES. Depuis 2007, son association propose  aux missions locales, aux mairies, aux institutions publiques, aux entreprises, de les accompagner en mettant en place des dispositifs concrets (ateliers, conférences, salons, forums, jobs rencontre, etc…) à destination des jeunes issus des ZUS (Zones Urbaines Sensibles) ou provenant des territoires Français d’Outre Mer.

C’est dans ce cadre, qu’il a été décidé de mettre en place le Forum, du 7 Décembre 2013 au CIDJ dans le 15e à Paris, dédié à la jeunesse avec un éclairage plus particulier sur les outremers et les Français qui en sont originaires, puisqu’ils sont encore trop peu connus du grand public hexagonal.

Ce forum s’adresse aussi à leurs parents parce que l’on sait bien combien il peut être angoissant de devoir se confronter à la  « jungle » de l’orientation, aux démarches d’inscriptions, aux situations bancaires ou de logement parfois complexes. Rassurer les familles pour qu’elles accompagnent au mieux leurs enfants est l’un des grands objectifs

Est-ce votre première collaboration ? Avez-vous d'autres projets avec eux ?

Sophie ELIZEON : La délégation va poursuivre son soutien au dispositif d’accompagnement vers l’insertion professionnelle des jeunes ultramarins diplômés de bac à bac+3. Un axe pourrait également être développé autour de l’accès à l’apprentissage.       

Les jeunes ultramarins de l'hexagone ont-ils plus de mal à trouver un emploi que les autres hexagonaux ?

Sophie ELIZEON : En dépit, d’une situation plutôt positive en termes d’emploi pour ceux qui y séjournent durablement et qui sont souvent les plus diplômé-es, les natifs et les originaires des DOM n’échappent pas (au moins pour partie d’entre eux, souvent les plus vulnérables, mais pas exclusivement) aux dommages de la discrimination et du racisme du fait de leur « origine ».

Cette discrimination ressentie a un impact direct sur leur sentiment d’appartenance. Les plus discriminés se définissent avant tout comme Guadeloupéens, Martiniquais ou Réunionnais, quand les autres se ressentent Français d’abord. L’enjeu est donc bien supérieur à  la    simple question de l’insertion professionnelle. 

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes ultramarins de l'hexagone pour concrétiser leurs projets ?

Sophie ELIZEON : Premièrement être audacieux. Il ressort du baromètre que nous avons commandé à Opinionway sur l’état d’esprit des ultramarins de l’Hexagone que 56% des personnes interviewées se déclarent avoir été victimes de discrimination. Quand la moyenne pour les autres hexagonaux est de 27%. Il est dès lors clair pour moi d’une part que certains d’entre nous s’autocensurent et que d’autre part nous devons oser faire bouger les lignes, forcer certaines portes.

L’audace nécessite bien entendu une dose de confiance en soi que l’investissement associatif, par exemple, peut nous apporter. En nous accordant le droit à l’erreur, les associations permettent de transformer ce qui dans le milieu professionnel s’apparenterait à un échec en une simple étape d’apprentissage. Elles offrent aussi ce dont beaucoup d’entre nous ici manquent : les réseaux.

Donc voici mon conseil en trois points : oser, s’engager et mobiliser les réseaux.

Quels sont les projets phares à venir de votre Délégation ? 

Sophie ELIZEON : En 2014, nous avons défini deux priorités : la jeunesse et l’économie sociale et solidaire.

La jeunesse parce qu’elle préfigure la société de demain et que les jeunes ultramarins de l’Hexagone  connaissent des problématiques particulières : l’accès à l’emploi et aux stages pour les moins diplômés, le logement pour les étudiants et étudiantes, le maintien des liens avec leurs familles restées dans les outre-mer, mais aussi la santé.

L’économie sociale et solidaire car c’est une manière d’entreprendre autrement qui se développe et, je crois, rompt l’isolement dans lequel se trouvent souvent les personnes qui créent.

Les sources et études citées dans ce texte sont consultables sur www.ultramarins.gouv.fr.

Les derniers articles

  • Trois questions sur la réforme du compte pénibilité
  • Emploi : le gouvernement s'engage sur l'économie circulaire
  • Les animaux de compagnie débarquent dans l’entreprise
  • Classer pour licencier : le scandale Sanofi
  • Indemnités prud’homales plafonnées : pourquoi ça fait débat


  • Consultez: 39 264 offres

    Consultez: 32 539 formations

    Les derniers articles

  • Trois questions sur la réforme du compte pénibilité
  • Emploi : le gouvernement s'engage sur l'économie circulaire
  • Les animaux de compagnie débarquent dans l’entreprise
  • Classer pour licencier : le scandale Sanofi
  • Indemnités prud’homales plafonnées : pourquoi ça fait débat







  • © 2017 Recrut.com